Ça y est le syndrome du « Caca Boudin »  a frappé notre maison

Vous vous souvenez de votre fameuse période « Caca Boudin »?

Moi non, mais mes parents, eux, s’en souviennent très bien. À écouter ma mère, ma soeur, mes copines…personne n’y échappe.
PacPac, 3 ans, rentre un beau jour de l’école et me dit:

– « Caca boudin » Maman. 

– « Mon chéri, qu’est ce que tu veux goûter? »

– « Caca boudin » et il rigole.

Le week-end arrive, ma soeur et mes neveux débarquent à la maison:

– « Coucou PacPac, ça va? »  

– « Caca boudin » qu’il répond.

Ma soeur sourit et me dit: «  Ah, ça y est, toi aussi, tu y as le droit. C’est l’âge. »

Que faire? Rigoler et rentrer dans son jeu? Laisser dire et passer outre (de toute façon ça va lui passer)? Ou bien le rouspéter un petit peu en lui disant que ça n’est pas convenable de dire ça?

Acte I :  en rigoler et rentrer dans son jeu

Nous avons opté dans un 1er temps pour la solution d’en rigoler (parce qu’en soit, ça n’est pas bien méchant et puis, il a l’air tellement content de lui, que ça en est même mignon. Il explose de rire dès qu’il prononce « caca boudin » et je vous avoue que PacPac a un rire, qui peut faire sourire même la plus aigrie des personnes ;-p ).

Le but : en rajouter pour qu’il se lasse tout seul, voyant que ça ne nous embête pas.

Le problème, c’est qu’il ne cherche pas à nous embêter mais plutôt à jouer. Et il  trouve ça tellement drôle qu’il fait pareil avec ses copains à l’école.

Oui, mais (pour situer le contexte) notre petit loup est dans une école internationale et la plupart de ses copains ne sont pas français.
Un jour, mon mari va le chercher et  il se rend compte que « Serial Caca Boudin » a aussi frappé les autres!

« Caca Boudin » n’est pas Universel

Le lendemain, j’attendais à mon tour PacPac à la sortie des cours avec 2 mamans  dont les filles sont dans la même classe que lui.

Tout à coup, la maman d’un de ses copains vient nous voir (elle ne parle pas français) et nous demande : 

– « Que veut dire « caca boudin » ? Mon fils répète sans cesse « caca boudin »…

Ma copine lui explique que c’est une expression enfantine couramment utiliser en France par les petits. Mais l’air sceptique, la maman rajoute :  

– « Je l’ai grondé parce que j’ai vu que ça n’était pas bien, quand j’ai traduit : « Caca »  et « boudin », c’est assez grossier! Ma repasseuse a été choqué de l’entendre dire « caca boudin » et est venue me voir pour me faire comprendre qu’il ne fallait pas le laisser dire ça, que c’était très grossier et insultant. »  

On essaie alors de la rassurer en disant que ça n’est rien mais elle reste sceptique.

Je lui dis que mon fils emploie « Caca Boudin » à toutes les sauces… et là elle me coupe… l’air choquée et indignée :

-« oui, Neals m’a dit que PacPac dit ça justement. »
Aaaah… Grand Moment de Solitude pour moi (même si au fond ça me fait bien rire ).

Les autres mamans lui répètent que ça n’est rien, leurs filles l’emploient aussi.  À ce moment là, comme par hasard, les petits anglais de la classe au dessus de celle de PacPac se mettent à crier tout fort « Caca Boudin Mummy ». Leur mère les réprimande en leur demandant d’arrêter d’être grossiers!

Oups…la maman de Neals me regarde alors et me dit :

– « Tu as entendu Claire ? »

2 Hypothèses se posent alors à moi :

1ère Hypothèse :
Mon fils est à l’origine de tout. Mon petit chaton tout timide s’est transformé en « gourou scolaire du caca boudin »...

Mouais… j’en doute un peu quand même… en fait, d’un côté( je l’avoue) cette idée me fait beaucoup sourire mais d’un autre côté, un peu culpabiliser...j’imagine déjà toutes les mamans, nous pointer du doigt.

2 eme Hypothèse :
Ils le disent tous à l’école et ça ne vient pas de nous

( bon ok, nous avons peut-être un peu cultivé cette expression à la maison mais de façon tout à fait puérile et non grossière)… et puis en y réfléchissant, PacPac l’a bien appris quelque part à la base de base.

Sincèrement, Je me vois mal dire à Papa Qui Cartonne : Caca Boudin.

La véritable Origine de ce « Serial Caca Boudin »

Ma copine, me voyant songeuse, nous donne alors la vraie explication :

– « Ne vous inquiétez pas, si à 3 ans tu ne peux pas dire «  Caca boudin » , à quel âge tu vas le dire? C’est n’importe quoi ! Ma fille le dit tout le temps et puis ça vient d’un livre, d’ailleurs que nous avons à la maison :

Caca Boudin de Stephanie Blake
Simon Superlatin et la mythique expression enfantine « Caca Boudin »  illustrée par Stephanie Blake

CACA BOUDIN de Stephanie Blake avec pour héros principal Simon Superlapin ! 
L’école a ce livre et les enfants le lisent en classe. »

 
CACA BOUDINStephanie Blake

Il était une fois un petit lapin qui répétait « caca boudin » du soir au matin ! Jusqu’à ce qu’il rencontre un loup… 
 

Tous les enfants adorent cette histoire dans laquelle ils peuvent répéter cette expression qui les fait hurler de rire. Ce livre permet également de donner un sens et de définir l’utilisation de cette expression complètement enfantine.

Soulagement

 Soulagement ! 

Ça sort bien de quelque part. Finalement, la maman de Neals a bien compris que ça n’était ni plus ni moins qu’un jeu entre eux, une façon « de se rendre intéressant » plutôt qu’un « gros mot » proprement dit et que Simon Superlapin n’en était pas étranger...
D’ailleurs, plus elle interdisait à Neals de dire « Caca Boudin », plus il le répétait. La solution 3 d’interdire n’est donc visiblement pas très efficace.
Bref, jusqu’à aujourd’hui, je n’aurais jamais pensé polémiquer sur « Caca boudin ».

 Comme quoi, les enfants nous réservent pleins de surprises…

Cela dit, j’avoue, que ça n’est pas toujours facile quand on est étranger, de distinguer les expressions acceptables de celles qui ne le sont pas.

Bilan

Donc Caca Boudin, hormis le fait que ça soit un peu « lourd » de l’entendre à toutes les sauces, est une expression enfantine pleinement passée dans l’usage de la langue. C’est un passage quasi inévitable.

 Je vous l’accorde, ce n’est pas très élégant mais il ne faut pas se limiter au sens littéral de l’expression : qui dans ce cas désigne quelque chose, voire quelqu’un dont l’aspect, l’odeur ou le goût est désagréable.
En réalité, on ne peut pas considérer cette expression comme étant vulgaire.

 Au contraire, » Caca Boudin » permet dans certains cas d’atténuer de façon notable la grossièreté de certaines expressions : ça reste enfantin, mignonet. Les jurons et « gros mots » ne peuvent effectivement pas être du tout tolérés dans la bouche des enfants… mais « Caca Boudin »…je pense que oui.

Acte II: l’indifférence

Bien que  nous tolérons « Caca Boudin », Papa Qui Cartonne et moi, nous commençons tout de même à saturer un peu de l’entendre à longueur de journée et à toutes les sauces :
Notre objectif désormais:

Essayer de diminuer la fréquence des cacas boudins. 
Nous sommes donc passé dans l’acte II du caca boudin : l’indifférence.
Le but: le fait de ne plus réagir, de ne plus en rajouter, ça va peut-être finir par le lasser et il passera à autre chose.
 
 
 
 

  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  • Mila

    Merci pour ce partage. Et au final, comment cela s est terminé?

    • Claire

      Alors au final.. oui, ça s’est terminé. Par contre c’est le petit frère qui a pris le relais ensuite lorsqu’il a commencé l’école 😀 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.